Dans la presse de son temps

Le Journal des Savants

NB : le compte-rendu des séances de l’Académie des Inscriptions et Belles-lettres est publié dans le Bulletin de l’académie (cf. Postel p. 295)

1914, p. 238 Académie des Inscriptions et Belles-lettres : « 24 avril. M. H. Cordier communique une note de M. le Dr Segalen datée de Hang-tchou-fou (province de Chen-si, Chine), et donnant des renseignements sur la mission dont il a été chargé par l’Académie. »

1914, p.239 : Académie des Inscriptions et Belles-lettres : « 1er mai. M. Chavannes signale une importante découverte archéologique faite par M. le Dr Segalen dans la province chinoise de Chen Si : un cheval de pierre placé devant la tombe d’un général mort en 117 av. notre ère, qui est antérieur de deux siècles et demi aux plus anciens monuments jusqu’ici connus de la sculpture chinoise. »

1914, p.383, Académie des Inscriptions et Belles-lettres : « 17 juillet. M. Henri Cordier communique un télégramme de la mission Ségalen [sic] et Gilbert des Voisins [sic] annonçant que les troubles régnant au Thibet l’empêche de poursuivre l’exploration du Yang-Tse. »

1914, p.469, Académie des Inscriptions et Belles-lettres : « 21 septembre. M. Chavannes expose d’après une lettre qu’il a reçue de M. Jean Lartigue quelques-unes des découvertes archéologiques faites par la mission Segalen dans la province chinoise du Sseu Tch’ouan. M. Lartigue a exploré dans la région de Kiating des falaises percées d’innombrables grottes qui ont servi d’habitations aux tribus arborigènes, mais qui auparavant, dans les deux premiers siècles de notre ère, ont été employées comme lieu de sépulture. M. Lartigue a trouvé des cercueils de poterie et des sarcophages de pierre dont le décor est nettement de l’époque des Han. »

1914, p. 470 : « 18 septembre. M. H. Cordier lit un rapport sur la mission Segalen. (...) ». NB : il sera question de cette communication dans le numéro de 1916 p. 65, à propos du Mexique, où l’on a confondu comme en Chine des sépultures et des habitations.

1914, p.505 : « 18 décembre : M. le Docteur Segalen expose les résultats de sa mission archéologique dans la Chine occidentale. Avec ses compagnons, M. Gilbert des Voisins et M. l’enseigne de vaisseau Lartigue, il a étudié la plupart des monuments anciens du sud de la province de Chen-si et du Sseu-tch’ouan. Il a aussi levé un itinérraire cartographique de la région inexplirée s’étendant du Yalong à la boucle du Yang-tseu. »

1918, p.222 : « 21 juin. M. Victor Segalen rend compte des dernères découvertes archéologiques qu’il a faites en Chine et qui portent sur les statues de Leang. La suite chronologique des grandes œuvres de sculpture de la Chine antique peut être considérée comme acquise : ces œuvres émanent de trois écoles : Han, Leang et T’ang. »

1917 p.384 : Académie des Inscriptions et Belles-Lettres : « 27 juillet. M. Ed. Chavannes présente de la part du Dr Segalen des photographies de sépultures imposantes prises dans la région de Nanking. Ces sépultures paraissent être celles des dynasties des Ve et Vie siècles de notre ère. M. Chavannes en montre l’intérêt pour l’histoire de l’art chinois. »

1922 p. 42 : Compte rendu du Bulletin archéologique du Musée Guimet, fas. I et II, Paris et Bruxelles, G. van Oest, 1921, 2 vol. Le premier vol. est consacré à la salle Edouard Chavannes, et contient entre autres : « Trois figures : Édouard Chavannes, Raphael petrucci, Victor Segalen », par H. d’Ardenne de Tizac ; « Victor Segalen (1878-1919) » par Paul Vitry ; « Mission Victor Segalen, Gilbert de Voisins et Jean lartique : Chine occidentale, 1914 » par Jean Lartigue ; « Mission Victor Segalen : région de Nankin, 1917 », par Jean Lartigue

1922, p. 284 Académie des Inscriptions et Belles-lettres, compte-rendu de la séance du 17 nov. 1922 : « Les arrérages de la fondation Thorlet ont été ainsi partagés : 3 000 francs à Mme veuve Victor Segalen, 1 000 à M. André Blum. »


T’oung pao : archives pour servir à l’étude de l’histoire, des langues, de la géographie et de l’ethnographie de l’Asie orientale, éd. Brill , Leiden, 1920, vol. 19, p.52 :

« NÉCROLOGIE. Victor Segalen Nous avons le vif regret d’annoncer la mort accidentelle arrivée le 21 mai dans la forêt d’Huelgoat du Dr Victor SEGALEN âgé de 41 ans dont on se rappellera les savantes communications à l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres sur les deux missions archéologiques qu’elle lui avait confiées sur les arrérages de la Fondation Garnier dans la Chine Occidentale et dans la Vallée du Yang Tseu. Le Dr Segalen avait reconstitué l’histoire de la sculptre sur pierre en Chine et avec les matériaux considérable squ’il avait rapportés de ses expéditions, il se préparait à édifier un monument qui aurait fait grand honneur à la science française. Cette perte est d’autant plus sensible qu’elle suit de près celle de Chavannes dont l’œuvre de début avait été précisément consacrée à la Sculpture sur pierre en Chine. H.C. [Henri Cordier] »

Mis à jour (Lundi, 23 Juillet 2012 08:23)