Catégories
Actualité

Une biographie de Segalen en néerlandais (2023)

Mark Blaisse, De Ander ben ik. Het antikolonialisme van Victor Segalen (1878-1919)

[L’Autre, c’est moi. L’anticolonialisme de Victor Segalen (1878-1919)], illustré de photographies originales pleine page et de cartes, Amsterdam, Starfish Books, 16 décembre 2023, 200 pages. ISBN 978 94 92 734 303

 

Mark Blaisse, historien, journaliste et écrivain, auteur d’une vingtaine d’ouvrages (voir www.markblaisse.com), vient de publier le premier livre en néerlandais entièrement consacré à Victor Segalen. Il y présente la vie et l’oeuvre de Segalen dans un style qui se lit comme un roman sans en être un. Selon lui, la question “qui suis-je ?”, et “qui est l’Autre ?” a rarement été aussi profondément recherchée que par Segalen. Tout comme Segalen, l’auteur, qui a grandi dans des cultures différentes, s’est demandé qui il était, où il devait prendre racine, quelle langue choisir pour écrire. Au fur et à mesure de ses voyages, il a compris qu’une identité est fluide, qu’un être humain n’est jamais défini, que la recherche de soi prend toute une vie, ce que nous apprend aussi Segalen. Celui-ci est décrit comme le thérapeute ideal pour lutter contre les incertitudes actuelles concernant la sexualité, l’identité et l’appartenance.

Quoiqu’il se sente proche de Segalen, Mark Blaisse ne dissimule pas ses défauts ou ses faiblesses : égocentrique, mauvais père, mari inconséquent, doté d’une hybris dangereuse, s’adonnant à l’opium et à des médicaments douteux ; chercheur hyperactif, mais souvent insuffisamment discipliné pour terminer ce qu’il avait entamé ; homme à multiples facettes, plein de contradictions, difficile à cerner. Suffisamment d’ingrédients, donc, pour rendre la lecture de ce livre passionnante. Même ceux qui connaissent bien l’oeuvre de Segalen y trouveront des références nouvelles. Entre autres un chapitre consacré à son influence sur Claude Lévi-Strauss (ancien professeur de Mark Blaisse), un poème de J.J. Slauerhoff (le “Segalen néerlandais”), dédié au Breton, et une longue notice de H.C. ten Berge sur Segalen et Slauerhoff. Il ne reste qu’à souhaiter qu’une traduction française ou anglaise puisse voir le jour afin de rendre cet ouvrage accessible au plus grand nombre !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *